Influence of empathical machines on stress

Les problèmes de la vie quotidienne, constitués de la pression au travail, de la pression sociale et du monde trépidant en général, peuvent conduire au stress. D’un côté, un stress positif peut motiver et aider les humains à être plus productifs, alors que d’un autre côté, lorsque le stress positif devient trop conséquent, il peut se transformer en stress négatif et peut alors avoir un effet néfaste sur la santé et la longévité.

 

Le stress et les émotions sont étroitement liés car le stress négatif se manifeste par des émotions négatives et le stress positif par des émotions positives. De nos jours, certaines machines sont capables de comprendre leur utilisateur, par exemple elles sont capables de reconnaître que l’utilisateur est stressé, et peuvent faire preuve d’empathie, par exemple aider l’utilisateur stressé à se calmer. Ainsi, ces machines, ou autrement dit compagnons empathiques virtuels, sont un moyen de réduire le mauvais stress et d’augmenter le bon en fournissant à l’utilisateur une réponse empathique. Par conséquent, cette thèse explore les effets de la lumière et de la couleur, ou plus précisément l’effet de la lumière bleue, comme réponse empathique dans le but de réduire le stress.

 

Une expérience a ainsi été menée sur 17 participants afin de mesurer l’effet de la lumière bleue sur le stress. Touts ces participants ont été soumis à un test de génération de stress assisté par ordinateur. L’ordinateur ensuite a généré une réponse empathique sous forme de lumière bleue dans une première partie et sous de lumière non colorée dans une deuxième partie. En conclusion, l'expérience a montré qu'un simple ajout de lumière bleue a tendance à réduire le stress mental et a donc des effets calmants. Malgré tout, la lumière bleue semble réduire la performance des participants. Dès lors, l'utilisation de la lumière bleue dans un environnement de travail devraitêtre traitée avec soin, car une réduction des performances ne serait pas souhaitable, et aussifaire l'objet de recherches plus poussées car l’expérience a seulement été conduite sur 17 participants.

 

Les prochaines étapes de ce projet pourraient être nombreuses. Dans un premier temps, l’expérience pourrait être poursuivie à plus grande échelle et ainsi plus de données pourraient être récoltées et donc une signification statistique pourrait être obtenue. Dans un deuxième temps, l'expérience pourrait être recréée en utilisant d'autres couleurs de lumière afin de voir leurs différents effets, comme par exemple voir si l'effet d'une lumière de couleur rouge supplémentaire augmenterait les performances. Dans un troisième temps, l’automatisation à la reconnaissance du stress pour automatiser le processus empathique serait une possibilité à explorer. Ainsi, une base de données sur le stress pourrait être créée et il serait alors possible d’examiner si le stress peut être détecté de façon fiable uniquement par les expressions faciales et/ou le langage corporel.

General information
  • Date: 06.05.2019
  • Type: Master project
  • Responsible: Karl Daher